Accueil > brève de rando > #SansMaVoiture, mais pas sans bouger

#SansMaVoiture, mais pas sans bouger

Grenoble, parking-relais Vallier-Catane, samedi 1er octobre. 100 voitures arrivent pour ne plus rouler, ni occuper de place sur l’espace public, pendant 2 mois…c’est l’opération #SansMaVoiture montée par Koolicar, avec la participation de Grenoble-Alpes-Métropole, du SMTC, de la MAIF, de CitéLib, de Métrovélo, … 100 volontaires (seulement, faute de place : on était plus de 250 à souhaiter faire l’expérience…) vont pendant 2 mois de vivre sans voiture personnelle.

vvv

 
Mais on va bien se déplacer quand même, en choisissant le moyen de transport le plus adapté : à pied, avec les transports en commun, à vélo, ou en utilisant une voiture en autopartage !

Je n’ai quasiment jamais utilisé la voiture pour mes déplacements en ville, et la voiture ne me sert quasiment que pour aller en montagne. De plus ma voiture actuelle n’a que 120000km mais 17 ans, et le taux de pollution associés…
Je suis donc l’un des « candidats » parfaits pour cette expérience.

L’objectif n’est pas de ne plus du tout utiliser de voiture, car en montagne je fais souvent des sorties courtes avant ou après le travail, en des lieux et des heures où il n’y a pas d’alternative à la voiture, mais :

– au quotidien en agglomération, de continuer à utiliser le vélo et la marche, exceptionnellement les transports en commun (en profitant, le temps de l’expérience, de 2 mois d’abonnements gratuits aux TC et au service Métrovélo), et occasion d’emprunter et tester un Métrovélo pliant (+ train, pour rejoindre par exemple le Grand Ferrand ou le col des Aiguilles avec le train)

b1jgihp-facade_nlle_agence_1
– d’utiliser des véhicules auto-partagés, donc qui « tournent » plus, plus récents et moins polluants, et moins nombreux (un même véhicule peut remplacer 5 à 10 véhicules personnels en terme d’utilisation de l’espace public),

16_10_Dome_De_Bellefont_13 [ref.]

: [ref.]

– d’être incité aussi à essayer les trajets en transport en commun ou TC+vélo pour certaines randonnées en week-end ou vacances quand le temps manque moins.

Une surprise samedi dernier a été de constater la grande variété des participants à l’opération : jeunes, familles avec enfants de 1 à 15 ans, retraités…(dont une dame exprimant une petite inquiétude à l’idée de quitter sa voiture pour la première fois depuis 50 ans…).

Après une semaine d’expérience : toujours quelques kilomètres de vélo chaque jour pour les trajets entre domicile, travail, école, école de musique et danse des filles…et deux sorties avec Citélib, départ vers 5h pour un retour vers 10h après une randonnée en Chartreuse ou Vercors.

Ici, sur les crêtes de Chartreuse vers le Pas de Rocheplane :

Tout roule…Financièrement chaque sortie (5h et une soixantaine de kilomètres) revient à une trentaine d’euros. C’est aussi un « avantage » de rendre plus tangible le coût de la voiture : au lieu d’un gros investissement initial et ensuite des coûts (assurance, entretien, …) décorrélés de l’utilisation, là le coût est uniquement lié à l’utilisation et incite du coup à sortir moins loin voire à randonner au départ du fond de vallée. J’ai calculé que c’était intéressant financièrement jusqu’à 6000 à 8000 kilomètres par an, je détaillerai un peu mieux dans un prochain billet.

Bilan dans 2 mois mais j’espère bien faire autant de sorties que l’an dernier en cette saison d’automne, qui commence et qui est la plus belle. Et continuer #SansMaVoiture une fois l’expérience terminée.

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. vincent
    8 octobre 2016 à 7 h 33 mi

    Bienvenue au club !
    « Je n’ai quasiment jamais utilisé la voiture pour mes déplacements en ville [courses à pied], et la voiture ne me sert quasiment que pour aller en montagne [une fois par an 😦 ]. De plus ma voiture actuelle n’a que 120000km [105 000] mais 17 [15] ans »

  2. Joce
    28 décembre 2016 à 23 h 16 mi

    Nous (famille de 4) c’est depuis 10 ans qu’on expérimente avec bonheur le sans « notre » voiture — tout en étant en montagne ou en vadrouille un week-end sur deux au moins. Une alternative supplémentaire que tu ne mentionnes pas, Guillaume : le train + auto un peu partout en France (pour nous régulièrement depuis St-Etienne avec Citelib, mais aussi Toulouse ou Strasbourg avec la même carte grâce à Citiz, et les loueurs privés ailleurs). Bienvenue au club bis, donc !

  1. 13 novembre 2016 à 16 h 32 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :