6 semaines Sans Ma Voiture

13 novembre 2016 6 commentaires

Six semaines après avoir commencé l’opération #SansMaVoiture , un premier bilan de mes déplacements depuis début octobre :

Vélo :  pour tous les déplacements au quotidien sur Grenoble et dans la partie urbaine de la Métro, j’ai continué à utiliser le vélo comme avant. Quasiment tout le temps et par tous les temps : entre Grenoble-gares, Grenoble-Île Verte, Saint-Martin-d’Hères-Campus et Saint-Martin-d’Hères-Ecole de Musique principalement, au moins un et parfois 2 ou 3 aller-retour par jour.
C’est rapide et pratique, pas de raison de changer.

Tram : seulement quatre fois dans l’intervalle, quand j’avais une bonne raison de le préférer au vélo

Voiture :  pour les sorties en montagne, la période était bien choisie pour « valider » le fait que l’autopartage CitéLib soit une solution parfaitement adaptée ! C’est en effet à l’automne que j’apprécie le plus de sortir en montagne…

Sur les trois premières semaines d’octobre et les deux premières de novembre, 7 sorties avec CitéLib, de 0 à 3 par semaine selon la météo.

S_16_10_Dome_De_Bellefont_13.jpg
Sur ma semaine de vacances durant laquelle la météo a été formidable, un dizaine de randos en 6 jours plus un aller-retour Grenoble – Seyne-les-Alpes en passant par Gap…je crois que je n’étais jamais sorti autant !

Au final, tout roule. Aucun problème pratique ou technique rencontré avec CitéLib, j’ai à chaque fois en réservant quelques minutes avant seulement, trouvé une voiture libre à moins de 500m de chez mois.

En terme de nombre de sorties, aucun impact négatif donc…

16_10_Charmant_Som_10 [ref.]

En terme de kilomètres le fait de payer directement l’usage sans distinguer l’investissement (achat de la voiture), les coûts d’utilisation indépedants du nombre de kilomètres (assurance, stationnement), ceux qui en dépendent mais de manière non-directe (entretien, réparation) et les coûts directs (essence) rend mieux compte du coût réel de la voiture.
Si j’avais fait un calcul rapide tenant compte de mon usage réel montrant que jusqu’à 6000 ou 8000 kilomètres par an l’autopartage était plus intéressant (sans parler du temps passé pour acheter, stationner, entretenir, etc. la voiture ), le fait de payer directement à la sortie (CitéLib revient de 25-30€ environ pour aller à la Dent de Crolles ou au col de Porte, jusqu’à 90€ pour un voyage en Belledonne Nord versant Maurienne) incite quand même à aller un peu moins loin, voire juste au dessus de Grenoble : la fin de nuit et le lever de soleil peuvent y être très sympathiques aussi, au Saint-Eynard par exemple :

Et deux fois, pour des sorties « châtaignes » que j’envisageais en Belledonne Nord, cette question de coût m’a fait me contenter de la colline du Mûrier de Saint-Martin-d’Hères. À quelques kilomètres de vélo du centre-ville de Grenoble, les châtaignes sont aussi abondantes…

Donc au bilan : autant de sorties en montagne, de châtaignes, de photos, de champignons, avec incitation à faire un peu moins de kilomètres quand la météo n’est pas extra et qu’il s’agit seulement de marcher ou cueillir…

Train :  enfin, ne pas avoir de voiture incite aussi à prendre le train…ce week-end, via la belle ligne Grenoble-Gap, un aller-retour pour y voir de la famille, faire une randonnée à 1900m d’altitude à pied depuis le centre-ville de Gap le vendredi soir et – en empruntant une voiture – une autre le lendemain matin à 15 kilomètres de Gap. Et lire, écrire, travailler 3h dans le train + tram est plus enrichissant que conduire 2h15…

train

 À suivre :  plus contraignant : remplacer une rando avec départ en voiture par des randos depuis Clelles ou Lus, éventuellement aidé d’un vélo mis dans le train. Ou en bus TAG ou Transisère. Mais ce n’est envisageable (pour un randonneur-photographe ) qu’en incluant une nuit en montagne…!

Au final, un bilan très positif et une très forte probabilité que je laisse définitivement la voiture à l’issue des 2 mois de l’opération.

Catégories :brève de rando

Trump, Cohen, Democracy…

« …a great American, in whose symbolic shadow we stand today… » comment ne pas penser à ce discours de Martin Luther King sous la statue de Lincoln, en voyant le nouveau président-élu des USA, placé justement sous le buste de Martin Luther King par un président sortant facétieux pour leur premier entretien à la Maison Blanche.

trump.jpg
Mercredi matin je postais sur les réseaux sociaux cette chanson de Léonard Cohen

avant d’apprendre sa mort vendredi. Cela aura pu être à cette chanson-ci aussi

datant de 1992, l’année où Clinton avait été élu pour la première fois…

Sinon que dire, la citation

« If I were to run, I’d run as Republican. They are the dumbest group of voters in the country. They believe everything on Fox News. I could lie and they’d still eat it up. I bet my numbers would be terrific.”

faussement attribuée à Trump résume quand même bien l’impression que donne le personnage…

Si lui sera sans doute capable de dire tout et son contraire pendant 4 ans, l’équipe derrière est malheureusement plus sérieuse et stable, et avec la Présidence, le Sénat, la Chambre, bientôt la Cour Suprême…sans croire à la « fin du monde » que certains prédisent, les années à venir ne vont pas être très drôles pour beaucoup de gens aux USA et ailleurs.

Catégories :brève de rando

Les 5 jours parfaits

En début de semaine, temps gris voire franchement pluvieux. Dernier cours mercredi après-midi, puis vacances.

 

Et là une période de temps splendide comme je n’en ai pas vu souvent, et en tout cas pas depuis l’automne dernier : mers de nuages et grand soleil dessus, avec l’altitude de la mer qui baisse au fil des jours, puis les nuages qui deviennent « seulement » brumes de vallée.

 

Du coup en 5 jours j’aurai pu faire 4 levers de soleil, 3 couchers de soleil, plus une rando-champignons. Et il reste encore un jour, demain visite familiale dans les Hautes et Basses-Alpes mais sans doute un lever de soleil.

 

Je crois que je n’étais jamais autant sorti sur une aussi courte période, avec des randonnées de toute longueur : une de 1400m, deux de 1200m, les autres de 400 à 800m.

 

Pour commencer donc, jeudi matin : mer de nuages à plus de 2100m sur Vercors et Chartreuse mais plus basse en Oisans. Visite au plateau des lacs Fourchus :

 

GLA_6013 [ref.]

 

Puis le soir, conditions d’enfer à la Dent de Crolles, la mer de nuages a un peu baissé :

 

1610Oeille [ref.]

 

Vendredi matin, barrière orientale de Chartreuse, de beaux arbres colorés et une arche mais je posterai cela plus tard :

 

8197 [ref.]

 

L’après-midi, juste une sortie châtaignes et champignons ; le ciel un peu voilé me fait renoncer à monter plus haut pour le coucher de soleil, on appellera ça ‘repos’ donc…

champi [ref.]

 

Samedi matin, grosse montée au dessus du lac de la Vallette, presque au col, pour un lever de soleil repéré depuis 2 ans :

 

s_gla_8305

 

Le soir, brumes sur la vallée depuis le Crêt du Poulet en Belledonne :

 

s_img_20161029_182505_1477944243679

 

Puis dimanche matin, repos.

 

Dimanche soir, le pic du Loup en Belledonne toujours :

 

s_gla_8547

 

Et enfin ce lundi matin, belle boucle : lever de soleil au col de l’Arc, puis rochers de l’Ours, retour par le versant Villard pour remonter au col Vert…

 

s_gla_8570

 

Et demain matin ? Rien du tout, ou lever de soleil en Vercors, ou si j’ai la forme, départ très tôt pour un lever dans les mélèzes autour de Gap ou de Seyne-les-Alpes…à suivre.

 

Catégories :brève de rando

Lacs de la Valloire

23 octobre 2016 1 commentaire

Sans être « secrets », ce ne sont pas les lacs les plus connus de Belledonne. Mais ils le mériteraient…

 

Dans le vallon de la Grande Valloire, le lac de la Folle, le lac Blanc, le lac Noir et le lac Glacé s’étalent entre 2000 et 2400m d’altitude environ.

Samedi dernier je voulais aller photographier vers le lac Blanc mais les nuages plus hauts que prévus m’ont obligé à monter…et en vitesse pour arriver au dessus au soleil couchant.

Petite pause sur une mare autour du lac Noir, en approchant du haut de la mer de nuages :

16_10_Lacs_Valloire_02 [ref.]

 

Finalement, je suis monté jusqu’au lac Glacé, le plus haut, sur les pentes au dessus, peu avant le couchant. En bas le lac Noir comme un miroir.

 

16_10_Lacs_Valloire_05 [ref.]

 

Finalement au dessus, le lac Glacé sous les premiers neiges et les pentes au dessus seront un bel endroit. Et puis finalement les nuages se dissipent. Dommage même si le coucher de soleil est bien beau quand même !!!

Catégories :brève de rando

Chamois au Charmant Som

Le Charmant Som est une belle destination pour une petite sortie matinale sans se lever trop tôt ni faire trop d’efforts. En 200 mètres de dénivelé, on peut y voir foule de chamois, admirer le lever de soleil sur la mer du nuages, et même y acheter un bout de fromage d’alpage de juin à début octobre !

Départ donc avec Manon vers 5h30 samedi dernier…arrivé vers le sommet dans les herbes givrées peu avant le lever de soleil.

 

S_16_10_Charmant_Som_01.jpg

puis c’est le lever de soleil. Nuages en formation puis mer épaisse, d’où émergent quelques îles.

 

 

Catégories :brève de rando

#SansMaVoiture, mais pas sans bouger

Grenoble, parking-relais Vallier-Catane, samedi 1er octobre. 100 voitures arrivent pour ne plus rouler, ni occuper de place sur l’espace public, pendant 2 mois…c’est l’opération #SansMaVoiture montée par Koolicar, avec la participation de Grenoble-Alpes-Métropole, du SMTC, de la MAIF, de CitéLib, de Métrovélo, … 100 volontaires (seulement, faute de place : on était plus de 250 à souhaiter faire l’expérience…) vont pendant 2 mois de vivre sans voiture personnelle.

vvv

 
Mais on va bien se déplacer quand même, en choisissant le moyen de transport le plus adapté : à pied, avec les transports en commun, à vélo, ou en utilisant une voiture en autopartage !

Je n’ai quasiment jamais utilisé la voiture pour mes déplacements en ville, et la voiture ne me sert quasiment que pour aller en montagne. De plus ma voiture actuelle n’a que 120000km mais 17 ans, et le taux de pollution associés…
Je suis donc l’un des « candidats » parfaits pour cette expérience.

L’objectif n’est pas de ne plus du tout utiliser de voiture, car en montagne je fais souvent des sorties courtes avant ou après le travail, en des lieux et des heures où il n’y a pas d’alternative à la voiture, mais :

– au quotidien en agglomération, de continuer à utiliser le vélo et la marche, exceptionnellement les transports en commun (en profitant, le temps de l’expérience, de 2 mois d’abonnements gratuits aux TC et au service Métrovélo), et occasion d’emprunter et tester un Métrovélo pliant (+ train, pour rejoindre par exemple le Grand Ferrand ou le col des Aiguilles avec le train)

b1jgihp-facade_nlle_agence_1
– d’utiliser des véhicules auto-partagés, donc qui « tournent » plus, plus récents et moins polluants, et moins nombreux (un même véhicule peut remplacer 5 à 10 véhicules personnels en terme d’utilisation de l’espace public),

16_10_Dome_De_Bellefont_13 [ref.]

: [ref.]

– d’être incité aussi à essayer les trajets en transport en commun ou TC+vélo pour certaines randonnées en week-end ou vacances quand le temps manque moins.

Une surprise samedi dernier a été de constater la grande variété des participants à l’opération : jeunes, familles avec enfants de 1 à 15 ans, retraités…(dont une dame exprimant une petite inquiétude à l’idée de quitter sa voiture pour la première fois depuis 50 ans…).

Après une semaine d’expérience : toujours quelques kilomètres de vélo chaque jour pour les trajets entre domicile, travail, école, école de musique et danse des filles…et deux sorties avec Citélib, départ vers 5h pour un retour vers 10h après une randonnée en Chartreuse ou Vercors.

Ici, sur les crêtes de Chartreuse vers le Pas de Rocheplane :

Tout roule…Financièrement chaque sortie (5h et une soixantaine de kilomètres) revient à une trentaine d’euros. C’est aussi un « avantage » de rendre plus tangible le coût de la voiture : au lieu d’un gros investissement initial et ensuite des coûts (assurance, entretien, …) décorrélés de l’utilisation, là le coût est uniquement lié à l’utilisation et incite du coup à sortir moins loin voire à randonner au départ du fond de vallée. J’ai calculé que c’était intéressant financièrement jusqu’à 6000 à 8000 kilomètres par an, je détaillerai un peu mieux dans un prochain billet.

Bilan dans 2 mois mais j’espère bien faire autant de sorties que l’an dernier en cette saison d’automne, qui commence et qui est la plus belle. Et continuer #SansMaVoiture une fois l’expérience terminée.

Catégories :brève de rando

La Pyramide du Taillefer

2 octobre 2016 1 commentaire

Nouvelle visite dans le secteur du Taillefer, après un bivouac il y a 15 jours. Il faut dire que, même si j’étais déjà monté une fois au sommet et plusieurs fois vers les lacs Fourchu ou de Brouffier, j’ai réalisé seulement récemment que le sommet était l’un des plus courts accès permettant de monter à cette altitude (environ 2800m) depuis Grenoble.

 

Départ du hameau du Poursollet bien désert (pas une seule voiture au parking, et les vaches ne sont plus là) un peu avant 5h. Montée rapide vers le lac Fourchu où j’espère faire quelques photos de ciel étoilé.

 

Même si un dernier croissant de lune vient de se lever, la voie lactée est encore visible, ainsi qu’Orion.

 

 

Puis il est temps de continuer pour rejoindre la crête, un peu au sud du sommet de la Pyramide. Le soleil se lève, ciel très clair, ça manque un peu de nuages bas.

 

 

Et puis il est temps de redescendre…le plateau du lac Fourchu est bien joli vu de là-haut…

 

Catégories :brève de rando