Archive

Archive for janvier 2016

Belledonne : lac de Baton et lac de Belledonne

30 janvier 2016 1 commentaire

Je profite du temps médiocre et peu photogénique en montagne pour, comme déjà il y a quelques semaines, proposer quelques images de l’une de mes sorties de l’automne à la recherche des lacs les plus cachés de Belledonne.

En boucle par le col de la Portette, depuis Allemon(d|t), la randonnée débuta par 500m de dénivelé sur un sentier.

Puis vers 1700m d’altitude le hors-sentier, dans les pierriers, commença…Depuis un col « sans nom » je redescendis un peu. Je me perdis à la remontée en ne visant pas le bon col de la Portette. C’était pourtant évident sur la carte et il faisait jour. Mais dans ce large vallon plusieurs couloirs étaient visibles et l’un d’eux, plus au Sud, semblait bien accueillant…je n’observai ni ne réfléchis ! Je me retrouvai donc sur l’autre versant pour une traversée un peu scabreuse, qui me ramèna au bon col, au pied d’un joli sommet pointu, peu après le lever de soleil (un peu voilé).

Je traversai alors à flanc sous la Grande Lance d’Allemont pour redescendre ensuite sur le lac de Baton. Il est très encaissé au pied d’une petite falaise, et j’attendis une heure et demie finalement autour de ce lac gelé aux deux tiers…

Après la séance-photo, ce fut la remontée vers le col du Charnier. Ce n’était pas mon jour et je ratai encore le bon col pour un 100m plus à l’ouest. Pas grave la crête passe à peu près bien…

 

Puis ce fut une longue descente raide et partiellement enneigée, dans la face nord, jusqu’au lac de Belledonne. Finalement les zones les plus agréables furent celles où la neige était bien durcie et cachait le pierrier. Une glissade ou deux sur terre gelée sinon, vive le piolet et les petits crampons…

 

Au soleil le lac de Belledonne parut bien chaud, et la fin de la boucle sur un sentier bien marqué, très tranquille.

Ce n’est ni le plus beau lac du massif, ni la plus belle balade que j’ai pu faire en Belledonne, mais l’ambiance sauvage était bien là…Je ne croiserai que quelques randonneurs sous le lac de Belledonne, alors que des chamois nombreux m’ont observé sur les hauteurs.

 

PS : je viens d’apprendre que le passé simple n’est plus enseigné, dans les écoles françaises, à part à la troisième personne du singulier et du pluriel, alors j’ai essayé de l’utiliser. Désolé pour le style scolaire et les éventuelles fautes ! (source :

« Le passé simple est à structurer avant tout aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel »

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=80467

).

 

 

Catégories :brève de rando

Moucherotte hivernal

24 janvier 2016 1 commentaire

Pour une fois les conditions sont bien hivernales dimanche dernier. Une vingtaine ou trentaine de centimètres de neige récente, un vent glacial, des nuages présents dans le ciel. Mais la météo laisse espérer quelques éclaircies le soir.

 

Entre les conditions rudes et les incertitudes quand même sur le ciel, je décide d’une petite sortie sans difficulté, la montée au Moucherotte depuis Saint-Nizier.

 

Départ entre nuages et éclaircies dans la forêt, puis arrivée avec un court rayon de soleil au sommet, une belle éclaircie.

 

 

Ensuite, si je verrai bien Belledonne s’éclairer, côté Ouest les nuages assez hauts empêcheront de profiter d’un vrai coucher de soleil…ce sera pour la prochaine fois, si la neige veut bien revenir.

Catégories :brève de rando

Couloir Ouest de Chamechaude

Pour avoir le soleil couchant dans l’axe du couloir Ouest de Chamechaude, il faut venir dans le mois qui suit ou précède le solstice d’hiver. Mais en général, la neige rend difficile l’accès : gros pierrier, pentes raides, neige d’hiver peu stable ou verglacée selon les années.

 

La fin décembre 2015 était donc l’occasion d’aller faire une visite dans le coin en l’absence totale de neige.

Au dessus du bloc de la Folatière, on suit un moment la vague trace du sangle du Jardin, pour finalement partir droit dans un pierrier qui rejoint les falaises.

Le couloir, très court, rejoint vite les pentes herbeuses sous le sommet de Chamechaude.

De belles brumes en vallée, un beau coucher de soleil ensuite…petite sortie sympathique de fin d’après-midi.

 

 

 

Catégories :brève de rando

Tour du Pic du Frêne

10 janvier 2016 1 commentaire

L’automne 2015 fut très favorable aux grandes randonnées en Belledonne. À l’exception d’une courte incursion vite fondue à la mi-octobre, la neige a attendu la fin du mois de novembre pour visiter les sommets (et même jusqu’au 31 décembre, il fallait monter particulièrement haut pour la trouver).

Ce matin de mi-novembre la voie était donc libre pour mon « style » de randonnée préférée, la grosse boucle d’une quinzaine d’heure non-stop dans les pierriers de Belledonne. L’objectif principal de la sortie est de visiter le lac Noir des Férices que je ne connais pas, et de revoir quelques autres lacs déjà visités en octobre mais dont j’espère ramener des images avec une meilleure lumière.
La boucle est donc une sorte de « tour du Pic du Frêne », d’environ 2800 mètres de dénivelé, en quasi-totalité hors sentier et en bonne partie sur des pierriers très « Belledonne », gros blocs instables. Le bonheur, quoi !

Je démarre du fond de vallée vers 4 heures. Le refuge des Férices est vite atteint, mais ensuite je me perds un peu et n’arrive au lac Noir qu’en toute fin de nuit. Juste à temps pour faire quelques photos étoilées et quand je quitte le lac au moment où la lune se lève dessus, il fait déjà presque clair.

Tout juste le temps de rejoindre la crête 400 mètres plus haut pour le lever de soleil, in extremis vers le « Passage des Chamois ».

Je suis maintenant en terrain connu : descente d’un couloir juste avant le col de la Pierre, descente du vallon de la Pierre. Je suis déjà passé là en avril deux ans plus tôt – mais sur la neige la descente allait plus vite que dans ces pierriers alternants blocs, zones instables, et vernes sur le bas. Je croise à ce moment les deux seuls humains de la journée : un randonneur qui redescend lui aussi du vallon de la Pierre, et un autre qui monte dans le vallon de la Valette.
Je quitte ce vallon pour le col du Gollachon, très court mais bien raide des deux côtés, et une traversée hors sentier mais en terrain facile, et même herbeux par moment, m’amène au lac du Bacheux que j’avais visité sous 15cm de neige un mois plus tôt. Là, j’étais en t shirt, pas un brin de neige jusqu’au lac, on se croirait début octobre si ce n’étaient les marmottes endormies et les myrtilliers sans fruits ni feuilles.

À partir du lac, 10 centimètres de neige durcie sur un pierrier me ralentissent bien. Presque une heure pour rejoindre le col 2459m à peine 250 mètres au dessus ! J’avais hésité à compléter la randonnée par l’ascension de la pointe du Bacheux, mais entre la neige et la longueur, ce n’est pas possible, il faudra revenir en été.

Il est plus de midi, j’en suis à 8h de marche presque non-stop et je crois que je commence bien à fatiguer…je pensais avoir du temps mais en fait, il ne va pas trop falloir que je traîne si je veux arriver au col du Crozet au coucher de soleil.

La traversée dans les pierriers est « amusante », et je me retrouve à descendre vers le lac du Côteau. J’arrive à l’heure où il prend le soleil, mais c’est raté pour les photos. J’étais déjà passé là en octobre mais le soleil était voilé, là il est éclatant mais n’éclaire qu’une partie du lac, qui par ailleurs commence à geler (il doit voir le soleil moins d’une heure par jour en ce moment).

À ma précédente visite j’avais découvert plus bas deux jolis lacs non indiqués sur la carte, mais je me rends compte que l’un (qui m’avait pourtant paru permanent) a disparu et devait n’être qu’une (très grosse) flaque de pluie. Le deuxième en revanche est magnifique et je suis content d’être repassé le voir avec du soleil.
Entouré d’herbes, les sommets du Crozet et les pointes de la Bourbière s’y reflètent bien.

Après quand même une petite heure de pause, une courte descente, c’est la dernière montée du jour vers le col du Crozet. J’y arrive bien fatigué et un peu deçu par la vue, trop « encaissée ».

Comme la suite de la descente s’annonce encore délicate (le versant sud était tout sec et chaud mais le versant nord, bien raide, est enneigé/verglacé) j’attaque la descente une grosse demi-heure avant le coucher de soleil. Je ne verrai celui-ci que sur les crêtes du Grand Miceau aux Grands Moulins.

La nuit tombe et il reste encore un bon bout de descente en suivant plus ou moins le Bens, jusqu’au refuge des Férices puis au point de départ. J’arrive par nuit noire, après une de mes plus belles randonnées de l’année. Pas forcément sur les images (je suis content de certaines mais il n’y a aucune « perle », le ciel était bleu quasiment sans nuage du matin au soir) mais sur l’impression d’avoir passé la journée dans un autre monde, coupé de tout, à à peine une heure de route de Grenoble.

 

Catégories :brève de rando

Bilan 2015, et nouvelle année 2016

1 janvier 2016 1 commentaire

On ne reviendra pas sur le bilan social, politique, humain, de l’année ici…attentats et état d’urgence, etc 😦 Peut-on espérer que 2016 soit moins pire ? Rien n’est moins sûr.

Mais à titre très personnel et égoïste, l’année fut belle en montagne.

Un début d’année moyen, un mois de juillet caniculaire et peu photogénique, mais un automne et un « hiver » avec beaucoup de belles lumières et de grandes randonnées, plusieurs boucles de 2000 à 3000 mètres de dénivelé à chercher des lacs en Belledonne en particulier.

En chiffres, j’ai noté  124 montées à la Bastille ou au Rachais ou au Mont Jalla « à pied depuis le boulot/la maison », des allers-retours en moins d’une heure souvent.
Plus 140 randonnées en montagne avec voiture, de quelques heures souvent, jusqu’à une nuit passée sur place.

164000 mètres de dénivelé au total, un gros millier de photos conservées.

Pour la « compensation carbone », comme elle n’est plus déductible des impôts j’ai préféré faire le calcul ici http://www.co2solidaire.org/fr/calculer-reduire-soutenir/menu-particuliers.html soit 90 euros, arrondis à 100, et faire un don de 300 euros au GERES pour tenir compte de la réduction d’impôts : http://www.geres.eu/fr/soutenir/particuliers

 

Pour l’année prochaine, on verra bien…Bonne année en tout cas.

 

Depuis les pentes des rochers du Parquet

Depuis les pentes des rochers du Parquet

 

 

Catégories :brève de rando