Accueil > brève de rando > #G.. est sale !

#G.. est sale !

J’habite Grenoble depuis 20 ans, depuis 20 ans je lis dans les journaux ou chez certains commerçants des plaintes sur le fait que Grenoble est sale. Je n’ai jamais eu l’impression que ce soit plus le cas que d’autres villes que j’ai habitées avant (Montpellier, Paris, Lyon principalement).

Depuis quelques mois, une campagne contre la saleté (et accessoirement contre le partage de l’espace « automobile » avec les cyclistes, mais c’est un autre sujet…) a été relancée par certains commerçants et politiques.

Si effectivement on trouve facilement des déchets dans les rues de Grenoble, il me semble que cela n’a rien de spécifique, ni à la municipalité ni à la ville. L’intérieur des locaux où j’enseigne et qui sont nettoyés tous les jours sont souvent pleins de « petits déchets », et j’ai eu souvent l’occasion de rappeler certaines « règles de vie » à des étudiants…

En vacances à Gap, petit inventaire de ce que j’ai pu ramasser en 10 minutes et 500 mètres de trajet à proximité du centre-ville. Pas vu de différence notable avec mes trajets dans Grenoble ces derniers mois ou années. Oui, c’est trop, et oui il faudrait verbaliser ceux qui laissent traîner tout ça. De là à demander 5 tournées par jour d’agents municipaux pour pallier la saleté de certains habitants et de leurs chiens…

À la fin cela tenait dans un beau petit sac poubelle…(je n’ai pas photographié tout ce que j’ai mis dans le sac, en quelques minutes et sans dévier de mon trajet).

S_1512Gap__0150.jpg

 

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. blancxavXavier
    26 décembre 2015 à 11 h 57 mi

    Je partage ton sentiment. C’est, hélas! la situation de toutes les villes que j’ai fréquentées. Faire nettoyer par des agents de manière toujours plus fréquente semble un peu difficile. Quand il était maire de Paris, Chirac l’avait fait avec des résultats mais le coût a été très élevé. En principe on essaye plutôt de régler la cause (le laisser aller général) plutôt que les effets…

    • guillaumelaget
      28 décembre 2015 à 13 h 59 mi

      Ah oui, les fameuses moto-crottes de Chirac dans les années 85…
      Pour le coup à Grenoble ils ont trouvé plus intelligent, économique et qui marche plutôt bien : des petits emplacements « inutiles » (coins de rue, etc.) avec des crottoirs pour chiens, et des sacs plastiques en libre-service à de nombreux endroits.
      Ce n’est pas récent (aucune idée de si ça date de la précédente municipalité ou de la précédant la précédente) mais pour les crottes ça me semble bien efficace sans demande trop de personnels.

  2. 29 décembre 2015 à 18 h 37 mi

    L’incivisme généralisé, ça me désole terriblement, je rentre de Lorraine, et je dois reconnaitre que le civisme est plus présent qu’ailleurs

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :