Accueil > photo, matériel et techniques > Matelas Klymit Inertia X Frame

Matelas Klymit Inertia X Frame

Le magasin en ligne Aventure Nordique m’a fourni il y a quelques mois un matelas à l’allure originale, le Klymit Inertia X Frame. La météo peu favorable du printemps m’a empêché de le tester en conditions de bivouac, mais depuis fin juin j’ai enfin pu l’utiliser 4 fois, il est donc possible de faire un petit retour.

Ce matelas gonflable, jaune vif, est « plein de trous »…Il ne pèse que 235 grammes sur ma balance, très léger donc. Il ne prend quasiment pas de place dans le sac-à-dos, qu’il soit soigneusement roulé ou simplement plié en 4 ou 8 et posé au fond du sac. Enfin, bien que livré avec un mini-gonfleur, il est très rapidement gonflé à la bouche.

Je l’ai testé par temps doux. Impossible donc de vraiment juger de l’isolation, et de me rendre compte si le duvet non compressé par les espaces laissés libre joue correctement son rôle d’isolant.

En revanche, pour le confort, j’ai pu me faire un avis. J’ai utilisé ce matelas sur de l’herbe au relief irrégulier (crêtes de Chartreuse vers le pas de Rocheplane), sur de l’herbe encombrée de végétation « dure » (crêtes du Vercors au dessus du pas Morta), sur de la caillasse dévoluarde (sur un des rares espaces de quelques mètres carrés plat ou presque trouvé en versant Ouest du col des Aiguilles), bref pas des conditions idéales. Et une fois, quand même, sur la pelouse 4 étoiles du plateau du lac Fourchu dans le massif du Taillefer.

Je l’ai à chaque fois utilisé de la manière indiquée sur la photo : posé sur une feuille de Polycree (très fine mais résistante), et fourré dans le sac de couchage.

En position couché sur le dos, comme en position « de côté », j’ai trouvé le confort satisfaisant. Toutes les parties du corps sauf pour moi le bout des pieds (je mesure 1m80, à peine moins que le matelas) reposaient sur une partie « pleine » et gonflée.

Côté inconvénients, pour qui bouge en cours de nuit, le matelas n’est pas très stable et a tendance à glisser sur le côté. J’ai le même problème, mais un peu moins marqué, avec des matelas plus classique.

Pour qui cherche, comme moi en ce moment, à s’alléger, et est prêt au compromis, le matelas est donc intéressant. Moins « simple » mais quand même plus confortable qu’une mousse fine et légère, plus confortable sur sol dur et irrégulier qu’un matelas gonflable de 120cm, et plus léger qu’un matelas gonflable « normal » de 180cm.

En revanche, j’ai un doute sur ses capacités d’isolation hivernale, sur neige ou sol gelé. À suivre…

Une des photos prise depuis le matelas, sans sortir du duvet :

Publicités
  1. 11 juillet 2012 à 7 h 37 mi

    Même en dormant sur le côté, au niveau des épaules, tu trouves de la matière?

    • guillaumelaget
      11 juillet 2012 à 8 h 25 mi

      Oui car l’épaule correspond à une zone « remplie », et par ailleurs les boudins, écrasés par le poids du bras, occupent plus de surface qu’au repos (les trois zones « remplies » que l’on voit sur la photo correspondent aux fesses, épaules et tête).

      Mais attention quand même, ce n’est pas un matelas 100% confort, hein ! Juste un compromis à mon avis acceptable entre le poids et le confort (par rapport à une mousse ou un matelas court). Pour le confort garanti ça ne remplace pas un pneumatique « complet ».

  1. 8 mai 2013 à 10 h 39 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :