Accueil > brève de rando > Duvet Koteka Sir Joseph 500

Duvet Koteka Sir Joseph 500

Fin d’été…l’occasion de quelques billets « matériel » pour décrire quelques objets testés en montagne cet été.

Pour commencer, un retour, après plusieurs nuits d’utilisation ce printemps et cet été, pour ce duvet acheté chez Aventure Nordique il y a près d’un an : 3 bivouacs en altitude (2500 à 3000m) sans tente, une nuit en montagne en tente mono-paroi et une dizaine de nuits en camping (1200 à 1500m) sous tente « lourde »…

Pour le bivouac en montagne : léger et agréable.

Pour le camping à plus basse altitude, l’ouverture « complète » (par opposition à mon Valandré Lafayette) rend l’usage polyvalent.

La coupe, la longueur, etc…rien à redire.

La compressibilité : largement suffisante pour moi, je n’ai pas cherché à tasser au maximum ni à mesurer, elle m’a semblé tout à fait conforme à ce que l’on peut attendre d’un duvet de qualité.

Le tissu extérieur : suffisamment déperlant pour ne pas (ou quasiment pas) mouiller le duvet durant des nuits « humides » (grosse condensation sur le duvet, ou petite gouttes tombant dans la tente), il semble bien coupe-vent aussi. Mais ce n’était pas des conditions de test vraiment humides (sorties d’une nuit ou bien soleil en journée permettant, toujours, un séchage complet avant la nuit suivante).

Côté températures : par temps chaud, utilisé comme couverture, c’est bien.

Par temps froid : le duvet est annoncé en température confort -9°, c’est TRES optimiste (ou alors c’est que je suis frileux, mais ce n’est pas l’impression que j’ai « habituellement » par rapport aux personnes avec qui je randonne ou bivouaque).

Je n’ai eu froid qu’une seule fois avec : bivouac sous le Bric Froid dans le Queyras, 3000m d’altitude, un peu de vent -je dirais, 20km/h-, -10° durant la nuit…j’avais les gants, un collant + un pantalon, 2 polaires + 1 doudoune Rab Infinity Jacket. C’était bien juste, j’ai très mal dormi (mais j’étais loin d’être en danger quand même).

Les autres nuits, températures entre -2° et +10°, avec moins de vêtements, rien à redire, chaud et confortable.

Donc pour des conditions d’été ‘normales’ (-10° à 3000m, ça n’arrive pas tous les jours entre mai et septembre..) c’est un bon duvet, vraiment léger.

Pour le souvenir, un joli lieu de bivouac (je suis rentré dans le duvet après la photo !) :

[PS : article acheté à mes frais et au tarif « normal » chez http://www.aventurenordique.com/%5D

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. Jef
    19 août 2011 à 20 h 12 mi

    Merci pour ton retour très intéressant.
    Je crois bien avoir trouvé mon nouveau duvet!

  2. ced
    23 août 2011 à 14 h 34 mi

    Impressionnant : austère ton bivouac !

  3. BDF
    30 août 2011 à 6 h 52 mi

    Sympa ces explications détaillées d’utilisation d’un duvet. Tout conforme à ce que je peux cogiter occasionnellement sur mon propre matériel de couchage. Pour ma part, j’ai le mirage de Valandré pour l’été, et un Rab pour l’hiver, l’équivalent du Lafayette.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :