Accueil > brève de rando > Deux heures, c’est tôt

Deux heures, c’est tôt

Deux heures, c’est tôt pour un lever. Et plus tôt que ça, autant ne pas se coucher ! Surtout après un lever à 4h30 l’avant-veille, et 3h la veille.
Mais enfin, il fallait bien cela ce matin pour espérer être à l’heure au lever de soleil au sommet du Grand Pic de Rochebrune, 3320 mètres. Et profiter ainsi d’une belle fenêtre météo !

La montée est plus facile que prévue : sente puis éboulis parsemé de cairns, deux couloirs raides un peu terreux sur la fin…et c’est le sommet, un peu avant 6h du matin.

Lever de soleil sur le couloir de montée :

Contraste soleil-ombre

Lever de soleil sur les Écrins

Légères brumes sur le Queyras, du Bric Bouchet au Mont Viso

En quelques minutes sur le sommet, de quoi ramasser deux boîtes rouillées (dont une remplies d’autres saletés) et plein de petits éclats de bois…

Après le Bric Froid, un autre lever de soleil sur un sommet dépassant les 3300m.

Reste le pic Nord de Font Sancte, un jour prochain…!

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. ced
    6 août 2011 à 11 h 00 mi

    Bravo ! Ce qui est aussi difficile pour moi c’est de partir de nuit sur des sentiers inconnus ; de quoi se perdre et rater le lever de soleil justement.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :