Accueil > brève de rando > Autoportraits dévoluards

Autoportraits dévoluards

La Tête de Girbault (et le reste des crêtes allant du col du Noyer à la brêche de Faraut) est un coin du Dévoluy que je connais peu. L’accès est doublement problématique. Techniquement d’abord, à cause de l’absence de sentiers sur ces pentes raides. Mais surtout, pour qui souhaite être en haut dès le lever de soleil, par la présence de troupeaux potentiellement gardés par des patous aux extrémité nord et sud de la crête (toute info précise sur la position des troupeaux au fil des semaines bienvenue :-)).

Mai fin mai, les alentours du col du Noyer sont encore déserts et la traversée nocturne du secteur n’inspire pas de craintes : j’en ai profité pour visiter la tête de Girbault, et réaliser quelques « autoportraits » à l’aide d’un trépied et d’un déclencheur à distance..

Au sommet de la tête, avec vue sur les crêtes situées encore 200m plus haut :

En direction du col du Noyer :

Un beau pierrier à dévaler :

Du vert et des fleurs, c’est le printemps !

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. François
    1 juin 2011 à 7 h 05 mi

    Bonjour Guillaume, tu étais pas loin du plus bel endroit du monde, le pic de Bure et sa combe à Ratin 😉 Comme toujours très belle photos.

  2. ced
    1 juin 2011 à 15 h 59 mi

    Jolis tes autoportraits ! (notamment les 2 premières avec le contraste entre le promeneur éclairé et les ombres derrière lui).

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :