Accueil > brève de rando > Cheminée de Fontanieu

Cheminée de Fontanieu

Parmi les « classiques du vertige » en Chartreuse, je ne connaissais pas encore la cheminée de Fontanieu, qui permet de rejoindre les crêtes de Malissard et l’inscription romaine depuis Saint-Même, ou depuis la route reliant Saint-Pierre-de-Chartrreuse à Saint-Pierre-d’Entremont.

Depuis l’extrémité de la route forestière qui part de Saint-Philibert, l’itinéraire est assez varié. D’abord une longue traversée forestière, sur un sentier taillé parfois à flanc dans des pentes raides. Puis on rejoint l’extrémité des falaises de Malissard, avec de belles vues sur la Chartreuse : Grand Som et Dent de Crolles.

Une petite descente, vertigineuse mais équipée d’un câble récent, permet ensuite d’atteindre le pied du couloir.

Très raide, la remontée et surtout la descente de celui-ci est assez exposée surtout par temps humide, mais là encore le câble récent constitue une bonne aide.

Arrivée sur le haut de la Cheminée, vue plongeante sur le secteur de Saint-Même :

Un long sangle permet ensuite de rejoindre l’inscription romaine et le vallon de Marcieu. Mais je suis simplement redescendu, sous un ciel un peu voilé, par le même itinéraire.

Publicités
Catégories :brève de rando
  1. ced
    27 mai 2011 à 9 h 57 mi

    Bonjour,
    Je ne connais pas l’endroit mais même là ce n’est pas évident de se rendre compte du passage (difficulté et/ou raideur) hormis sur la dernière grâce au personnage.

  2. Tom
    27 mai 2011 à 12 h 06 mi

    Une très belle rando magnifiquement retranscrite en image.
    Bravo

  3. 27 mai 2011 à 12 h 29 mi

    Superbe photos,mais la photo n°1 est génial.

  4. guillaumelaget
    27 mai 2011 à 21 h 35 mi

    Oui ced, pas évident à photographier : j’étais seul donc je n’ai fait une photo « posée » (trépied, etc.) que dans le bas…D’autant plus que la partie la plus étroite de la cheminée était dans l’ombre.
    À refaire avec l’inscription de Malissard 🙂

  5. ced
    28 mai 2011 à 15 h 20 mi

    Non pas à refaire je pense hélas : je pense que par nature c’est à peu près impossible de bien rendre le côté vertigineux d’un couloir (alors que ce n’est pas trop dur pour une vire car il y a plus de dégagement je pense). 😉
    Même dans les livres de Pascal Sombardier je n’ai jamais trouvé les photos de couloirs vertigineuses (alors que pour certaines vires)…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :